Le déclin vertigineux de la biodiversité

La pression croissante des activités humaines sur les écosystèmes provoque une chute de la biodiversité à un rythme inédit. Notre survie dépend des autres êtres vivants, des interactions que nous entretenons avec eux. Leur disparition nous menace directement.

Le monde vivant forme un système complexe dans lequel les espèces interagissent les unes avec les autres et sont interdépendantes. Faisant partie intégrante de ce système, les humains sont tributaires de la biodiversité pour leur survie puisque celle-ci assure, entre autres, la régulation de la qualité de l’air, la stabilité du climat, la fertilité des sols,.... Les  espèces qui s’éteignent entraînent dans leur disparition d’autres organismes vivants qui dépendent d’elles. La destruction des habitats naturels, la pollution, la chasse et la pêche excessives ou encore les dérèglements climatiques provoquent l’effondrement de la biodiversité. Même si l’extinction et l’apparition de nouvelles espèces sont des processus naturels, il est estimé que le taux actuel d’érosion de la biodiversité est 100 fois plus élevé que le rythme naturel et qu’il est comparable à la dernière grande extinction, celle qui a vu disparaître les dinosaures. Si une telle trajectoire était maintenue, 80 % des espèces auront disparu dans quatre siècles et la planète connaîtra ainsi une sixième extinction massive.

"La destruction des habitats naturels, la pollution, la chasse et la pêche excessives ou encore les dérèglements climatiques provoquent l’effondrement de la biodiversité."