L’anthropocène dans l’actualité de 2016

Du 27 août au 4 septembre 2016 se tiendra le 35ème Congrès international de géologie à l’issue duquel la Commission internationale de stratigraphie décidera d’introduire formellement ou non l’Anthropocène dans l’échelle des temps géologiques.

Les quelques 400 membres de la Commission internationale de stratigraphie (CIS) se réunissent tous les quatre ans pour débattre de la chronologie de l’échelle des temps géologiques. Durant ces congrès, organisés par l’Union internationale des sciences géologiques (UISG), les garants de l’histoire de la Terre déterminent la datation et la dénomination des intervalles de temps géologiques. Depuis 2008, un groupe interdisciplinaire de travail, the Anthropocene Working Group (AWG), est mandaté par la CIS pour rassembler et analyser les arguments soulevés dans les discussions sur la reconnaissance officielle de l’Anthropocène. À partir de leurs recherches, les scientifiques doivent soumettre à la CIS des recommandations pour une définition et une date de début de l’Anthropocène. À ce jour, l’introduction de l’Anthropocène dans l’échelle des temps géologiques fait l’unanimité au sein du groupe de travail. Le seul désaccord qui subsiste concerne la date du début. Le dernier mot reviendra toutefois à la CIS qui devra se prononcer à l’issue du prochain congrès prévu en 2016 au Cap (Afrique du Sud).

"À partir de leurs recherches, les scientifiques doivent soumettre à la CIS des recommandations pour une définition et une date de début de l’Anthropocène."